Les Passion'Nez du Vin

22 septembre 2018

C'était la rentrée !

Les Passion'Nez du Vin se sont retrouvés pour leur première séance pour la saison 2018/2019 à la Maison Crochet !
Wilfrid nous a fait découvrir son domaine ainsi que sa passion autour des Méthodes Traditionnelles. Merci pour l'accueil et toutes les connaissances très enrichissantes.
Prochaine séance le 11 Octobre 2018.


Posté par Passionnez à 16:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 novembre 2017

Séance du 14 septembre 2017

Une nouvelle rentrée pour les Passion'Nez ! Bienvenue aux nouveaux !

Petit rappel pour les anciens et règle à suivre pour les nouveaux. Afin de mettre les récepteurs olfactifs et gustatifs de nos membres dans les meilleures conditions, il est recommandé, dans les deux heures qui précèdent une séance, de :

  • ne pas fumer
  • ne pas boire autre chose que de l’eau (en particulier du café)
  • ne pas manger de mets trop forts en goût (fromage, ail,…)
  • ne pas se parfumer

 Voici le lien vers le diaporama de la présentation :

Diaporama

Pour cette reprise nous sommes allés visiter le Domaine Lelièvre à Lucey.

Je vous invite à vous endre sur leur site pour plus d'informations :

http://www.vins-lelievre.com/maison-lelievre/ 

Nous avons commencé la visite par le pressoir, puis la cuverie, enfin les différents outils de la cave pour finir sur une dégustation "Gris vertical" de crus issus de plusieurs millésimes, le tout accompagné d'un pâté Lorrain.

Lucey_2017

Posté par Passionnez à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 octobre 2015

Séance du 14 octobre 2015

Ce soir nous avont fait l'Assemblée Générale et voté le bureau.
Voici le diaporama présentant la dégustation : Diaporama

 

1) Maison Thomas

Edouard Thomas, fils de pépiniériste, a toujours voulu vivre dans ce département. Passionné par le vin il a du choisir une autre voie car ce n’était pas possible pour le vin dans cette région, et c’est au hasard d’une dégustation de vin de rhubarbe qu’il a trouvé sa voie.

Se basant sur des techniques viticoles et produisant lui même sa rhubarbe, il maîtrise toutes les étapes pour produire 3 cuvées différentes :

• Cuvée Prestige : blanc moelleux

• Cuvée Tradition : blanc sec

• Cuvée Vintage : pétillant brut  

Blanc sec de rhubarbe - Cuvée Tradition 2013

Culture : rhubarbes plantées en moyenne densité, 5 000 pieds à l’hectare environ. Cultivées sans aucun produit phytosanitaire, l’apport d’engrais est uniquement organique en quantité importante pour couvrir les besoins de la culture mais toujours en respectant l’équilibre des sols et de la plante. Récolte manuelle pour sélectionner les meilleurs pétioles.

Transformation : vinification en blanc, pressurage des morceaux de rhubarbe coupés à la main. Ajout de sucre et d’eau pour corriger le taux de sucre et l’acidité. Fermentation de 3 à 6 mois en cuve inox suivie de 10 semaines d’élevage sur lies fines avec batonnage.

Style : blanc sec de rhubarbe à la robe très claire avec de légères touches de roses caractéristiques de nos cuvées.
Au nez se sont les notes florales, de vanille et de rhubarbe qui dominent.
En bouche une belle fraîcheur ravit le palais. La première bouche révèle des notes florales pour laisser place aux notes d’agrumes en particulier le pamplemousse et le citron.

Garde : peut-être bu après 2 ans et se bonifiera pendant plusieurs années. Avec le temps, les arômes floraux s’atténueront et laisseront place aux notes d’agrumes et de rhubarbe confite.

Il accompagnera :

Des entrées, des crustacés, des poissons, des fruits de mer, des escargots ou des plats à base de fromage fondu... 

Degré d’Alcool : 13,5 % Vol.

Production : env. 1 500 bouteilles.

Sec

 

Blanc moelleux de rhubarbe - Cuvée Prestige 2013

Culture : rhubarbes plantées en moyenne densité, 5 000 pieds à l’hectare environ. Cultivées sans aucun produit phytosanitaire, l’apport d’engrais est uniquement organique en quantité importante pour couvrir les besoins de la culture mais toujours en respectant l’équilibre des sols et de la plante. Récolte manuelle pour sélectionner les meilleurs pétioles.

Transformation : vinification en blanc, pressurage des morceaux de rhubarbe coupés à la main. Ajout de sucre et d’eau pour corriger le taux de sucre et l’acidité. Fermentation de 3 à 6 mois en cuve inox suivie de 10 semaines d’élevage sur lies fines avec batonnage.

Style : blanc moelleux de rhubarbe à la robe légèrement rosée. Avec le temps, cette touche de rose s’atténuera pour laisser place à une robe dorée.
En bouche une belle fraîcheur ravit le palais. Ce vin est structuré, avec un bel équilibre entre fraicheur et moelleux. La première bouche révèle des notes d’agrumes, de fleurs d’acacia et de miel pour laisser place à la rhubarbe dans un deuxième temps.

Garde : peut être bu sur sa jeunesse et se bonifier pendant plusieurs années. Il évoluera alors sur des notes plus exotiques (fruits de la passion, mangue) et des notes de rhubarbes confites plus marquées.

Il accompagnera :

L’apéritif.

Les volailles cuisinées à l’orange ou au foie gras, les plats épicés (curry, cuisine asiatique), les escalopes de veaux à la crème ou au Roquefort et les foies gras poilés ou en terrine...

Les fromages forts (Bleu, Roquefort, Munster, fromage de brebis)...

Les desserts caramélisés, au chocolat, à base d’ananas ou de framboise, les crêpes, les tartes, les pâtisseries, ...

Degré d’Alcool : 12,5 % Vol.

Production : env. 2 500 bouteilles.

 

Moelleux

Leur site : http://www.maison-thomas.eu/presentation.html 

 

2) Le Cellier de Revigny

Agriculteurs depuis plusieurs générations, la famille Guillaume ravive depuis quelques années la tradition de la culture de la fraise en Vallée d’Ornain. Cette initiative gourmande lui permet aujourd’hui de proposer des spécialités originales et alléchantes des régions lorraine et champenoise, et de vendre ses produits au Cellier de Revigny.

Ils produisent du moelleux de fraise et du moelleux de fraises vieillit en fut de chêne, du moelleux de framboise ainsi que du pétillant de fraise.

Ils maitrisent la production, de la matière première au produit final. 

Moelleux de Fraise
Sélection rigoureuse de fraises à maturité.

Ce mœlleux, saura révéler toute la sensualité de son fruit, notamment lors de vos instants apéritifs. Il accompagnera également à merveille les desserts et vos dégustations gourmandes. Servi toujours frais, il dévoilera une longueur et une finesse en bouche exceptionnelles.

Moelleux F

 Pétillant de Fraise

Ce pétillant saura ravir vos convives de sa présence sur votre table. Délicat, frais et parfumé, il est le partenaire idéal des moments de bonheur et de partage, en famille ou entre amis.

 

Pétillant

Posté par Passionnez à 16:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 septembre 2015

Séance du 9 septembre 2015

Belle rentrée au Domaine de l'Ambroisie pour une dégustation de leur production.

DSCI0055

Installés depuis 2006 sur 7 ha de vignes dans les communes de Lucey et Bruley, leur cave est située dans les anciens Ets Cordier (négociant en vins).

Ils proposent une gamme de vins à leur image. Après un quelques explications sur la cave et leur manière de travailler, nous avons dégusté plusieurs de leurs vins autour d'un buffet froid. 

DSCI0035

 Les anciennes cuves servent de lieux de stockage pour les bouteilles.

DSCI0044

DSCI0045 

Toutes les parties de la caves sont utlisiées.

DSCI0049    DSCI0052

DSCI0030

Nous voilà en plein travail !

DSCI0060    DSCI0061

 

 

Posté par Passionnez à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2015

Vin bio, vin biodynamique, vin nature : quelles différences ?

Pour ne plus confondre vin biovin biodynamique et vin nature, voici les principales différences à retenir entre ces trois dénominations. Elles sont détaillées dans les allées du salon Millésime Bio par le vigneron Virgile Joly, également président de la Commission technique de l'association Sudvinbio.

VIN BIOLOGIQUE
"Le vin bio est réglementé par un cahier des charges européen. Il garantit qu'aucun produit chimique n'a été utilisé pour traiter les vignes, qu'aucun herbicide n'a été répandu pour se débarrasser de l'herbe, ce qui impose de travailler de manière mécanique. Pour la fertilisation, seuls les produits naturels sont autorisés, comme par exemple le fumier de bergerie composté. 


VIN BIODYNAMIQUE
Pour le vin biodynamique, il n'y a pas de règlement européen. Deux certificateurs importants régissent la production de vins biodynamiques : Demeter et Biodyvin. Les deux organismes demandent que les vins soient préalablement en agriculture biologique. La biodynamie est basée sur les écrits du philosophe autrichien Rudolph Steiner (1861-1925). Les vignerons biodynamistes utilisent des préparations pour favoriser la biodiversité dans le vignoble. Les astres sont également importants pour eux. Ces méthodes représentent une étape supérieure vis-à-vis de l'agriculture biologique. 


VIN NATUREL
Aujourd'hui, nous n'arrivons pas à définir précisément le vin naturel ou vin nature. Chaque association applique sa propre définition, il n'y a pas de vrai cahier des charges et chacun fait un peu ce qu'il veut. Dans les grandes idées du vin naturel, nous avons souvent une notion de vin sans sulfites, ou plus précisément sans sulfites ajoutés, puisque l'on trouve naturellement des sulfites dans le vin. Pour obtenir un vin le plus respectueux possible de la nature et de l'environnement, la seule chose qui vous donne une garantie, c'est l'agriculture biologique avec la certification bio. Pour le reste, on ne peut pas être sûr du traitement appliqué par le vigneron."

Source : La Revue du Vin de France

http://www.larvf.com/,vins-biodynamique-vin-biologique-vin-bio-vin-nature-naturel-differences-demeter-bodyvin,4429196.asp?xtor=EPR-2-[11%2F03%2F15]

Posté par Passionnez à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


20 novembre 2014

Le Beaujolais Nouveau ou Primeur

L'appellation Beaujolais nouveau, ou primeur, date du 13 novembre 1951. Jusqu'en 1956 la date de commercilaisation était variable. A partir de 1967 et j'usqu'en 1985, elle était fixée au 15 novembre. Puis elle fut fixé au 3ème jeudi du mois de novembre. Elle produite sur l'AOC Beaujolais et Beaujolais village, essentiellement à partir du cépage Gamay.

La vinification beaujolaise permettant d'obtenir des vins rapidement prêts, depuis le XIXe s., les marchands, cafetiers et restaurateurs s'approvisionnaient dès la récolte. Pendant les années d'Occupation et de pénurie, la commercialisation des vins AOC avait été en butte à de nombreuses restrictions ; les dates de sorties étaient échelonnées. Dès 1945, l'Union viticole beaujolaise, appuyé par le député du Rhône Jean Laborde, demande la possibilité de vendre en primeur. Elle obtient satisfaction à la mi-novembre 1951. En septembre, un arrêté avait fixé au 15 décembre la date de sortie des AOC (échelonnée pendant l'Occupation et les années de pénurie). Peuvent être vendus en primeur, outre le beaujolais, les côtes-du-rhône, le bourgogne blanc et rouge grand-ordinaire, le mâcon blanc, le gaillac et le muscadet. A l'origine, la date de sortie était établie par les services de l'INAO en fonction des vendanges. En 1967, un décret la fixe le 15 novembre, un autre en 1977, année tardive, repousse la date au 22. Finalement, en 1985, les pouvoirs publics décident d'une date flottante, le troisième jeudi de novembre, pour éviter que le 22 ne tombe un week-end. Selon les distances, les vins peuvent quitter les dépôts dès le deuxième jeudi.

La stricte macération carbonique ne peut se faire qu'en très petit volume où le raisin ne s'écrase pas. Cette technique utilisée à grande échelle est en fait une macération semi-carbonique. Le processus commence à l'intérieur des grains et s'interrompt lors de leur écrasement. Un ou deux jours avant le début des vendanges, le vigneron récolte l'équivalent de 10 % du volume d'une cuve. Il foule ce raisin pour favoriser un départ en fermentation rapide et un début de production de CO2. Ce pied de cuve va permettre de saturer la cuve en CO2 et d'isoler la vendange de l'action de l'oxygène. L'écrasement progressif de la vendange sous son poids et du fait de la fermentation alcoolique va libérer progressivement du moût dans la cuve. Après cette phase de macération carbonique la vinification peut se poursuivre selon un schéma classique. Cependant le décuvage se fait avant complète fermentation; cette méthode permet une extraction plus rapide des anthocyanes colorantes et des précurseurs d'arômes. De plus, la maîtrise de la fin de fermentation est plus facile en moût que sous marc. Le gaz carbonique produit par la première cuve servira à inerter les cuves suivantes. 

Lors du décuvage, le jus de tire (jus sorti naturellement du raisin) représente environ 60 % du volume de vin potentiel. Il est coloré, riche en alcool, peu acide et très parfumé. Le jus de presse (jus sorti du raisin sous l'action du pressoir) est plus clair, plus faible en alcool, moins aromatique plus acide et âpre. La présence des rafles est responsable de cet état de fait. Concrètement, le viticulteur ne peut se passer de 40 % de la récolte. Un pressoir capable de montée en pression douce permet alors de récupérer les premiers jus de presse, proches du jus de tire.

Posté par Passionnez à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 novembre 2014

Le meilleur sommelier de France 2014

Je vous invite à lire cet article :

 http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/2014/10/29/jonathan-bauer-monneret-sacre-meilleur-sommelier-de-france-a-beaune.html

Et à vous promener sur les autres liens au gré de vos envies.

Posté par Passionnez à 13:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

08 octobre 2014

Séance du 8 octobre 2014

Nous nous sommes retrouvés avec plaisir à La Maison de la Polyculture pour une visite guidée du musée vivant avec Michel Bouchot, suivie de notre séance de dégustation à l'aveugle sur le thème du Pinot Noir des Côtes-de-Toul. Mais avant, nous avons dégusté un jus de raisin 2013 issus des grappes de raisins de la vigne pédagogique et conditionné à Saizerais et mis en bouteille.

Je vous invite à lire et relire ces deux articles concernant La Maison de la Polyculture :

ARTICLE DU 10 OCT 2014

 

Les Côtes-de-Toul 

Ils sont produits au sud de la vallée de la Moselle, sur les côtes exposées sud-sud-est proches de la ville de Toul, situées à l'ouest de Nancy, en meurthe-et-Moselle. Classés AOC depuis 1998. La production principale est le Gris de Toul, mais on trouve aussi du vin blanc Auxerois et du vin rouge Pinot Noir. 

Les Côtes de Toul portent un vignoble implanté sur les Côtes-de-Meuse, le long d'une côte calcaire du bassin parisien. Les vignes sont plantées sur ce que l'on appelle des "cuestas". Les sols sont argileux avec une présence d’éboulis calcaires mais aussi de sols bruns silico-argileux.

Le vignoble de 140 ha environ s'étend sur les communes de Blénod-lès-ToulBruleyBulligny, Charmes-la-Côte, DomgermainLucey, Mont-le-Vignoble et Pagney-derrière-Barine. Il y a environ une vingtaine d'exploitations viticoles dont une douzaine d'entre elles vinifient en cave particulière 45 % de la production.

Le Gris de Toul se marie très bien avec la quiche ou le pâté Lorrain, Le Pinot noir avec les viandes et les fromages. L'Auxerois pour les entrées et les poissons.

 

1) Pinot Noir 2013

Domaine MIGOT

Camille, jeune agriculteur, a repris l'exploitation viticole de son père. Il est installé aujourd'hui sur 4,5 ha de vignes implantés dans les côtes de Toul, sur la commune de Lucey.

Sa production est en conversion biologique :

http://www.ruralcat.net/c/document_library/get_file?uuid=ac7bd36b-265e-4fbf-8c2f-1f508458594b&groupId=10136

Notre dégustation :

Robe rouge rubis. Au nez, notes de fruits rouges, de cassis et de framboise. En bouche, acidité et astringence font ressortir un manque d'équilibre. 

DSCI0001

 

2) Pinot Noir 2013

Francis DEMANGE

Son vignoble comprend 2,5 ha qui ont été modifiés, depuis 2003, en vigne haute de type alsace afin d'optimiser la qualité de la récolte.

Son site : http://domaine-demange.com

Notre dégustation :

Robe rouge grenat. Au nez, notes de fruits rouges, de sous-bois. En bouche, bon équilibre mais une légère astringence.  

DSCI0005

 

3) Pinot Noir 2013

Les Vignerons du Toulois

Créée en 1990, cette cave est un regroupement de 8 producteurs adhérents située à Mont-le-Vignoble.

Leur site : http://www.cave-vignoble-toul.fr

Notre dégustation :

Robe rouge grenat. Au premier nez, on ressent principalement l'alcool. En bouche, acidité et alcool sont prédominants, peu tannique, légère amertume. 

DSCI0016

 

4) Pinot Noir 2013

Domaine Vosgien

Ils sont installés à Bulligny depuis 1971, et poursuivent la tradition familiale de vignerons.

Leur site : http://www.vosgien.com

Notre dégustation :

Robe rouge grenat. Nez atypique pour un Pinot Noir. En bouche, manque de consistance/charpente, trop doux pour un vin rouge.

DSCI0002

Posté par Passionnez à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 septembre 2014

Séance du 10 septembre 2014

Nouvelle rentrée pour les Passion'Nez. Bienvenue aux nouveaux !

Petit rappel pour les anciens et règle à suivre pour les nouveaux. Afin de mettre les récepteurs olfactifs et gustatifs de nos membres dans les meilleures conditions, il est recommandé, dans les deux heures qui précèdent une séance, de :

  • ne pas fumer
  • ne pas boire autre chose que de l’eau (en particulier du café)
  • ne pas manger de mets trop forts en goût (fromage, ail,…)
  • ne pas se parfumer
  • ne pas se laver les mains avec un savon trop pardumé

Voici le lien vers le diaporama de la présentation :

Diaporama

Arômes sentis en début de séance : poire et acacia.

1) Champagne Brut Sélection

JANISSON BARADON ET FILS

Créée par Georges BARADON (remueur) et son gendre (tonnelier) en 1922, la Maison JANISSON-BARADON, implantée sur les hauteurs d'Epernay est aujourd'hui dirigée par Richard,Maxence et Cyril JANISSON. Vignerons depuis 5 générations, la famille Janisson exploite un vignoble de 9 hectares, situé sur les coteaux cernant la capitale du champagne. Depuis quelques années, en véritables amoureux de la terre, ils pratiquent la culture de leur terroir en "lutte raisonnée". Chacune de leur parcelle est enherbée, afin de protéger le fonctionnement biologique des sols, privilégiant ainsi des méthodes écologiques saines, dans le respect de l'environnement.

Cépages

50 % Chardonnay - 50 % Pinot Noir

Leur site : http://www.champagne-janisson.com/home/index.html

Notre dégustation :

Robe jaune pâle brillante. Au nez, des âromes d'agrumes et de poire. Arômes que l'on retrouve en bouche, légère acidité. 

3

 

2) Prosecco Monté Corbino Etra Dry

Pour la production de ce vin mousseux sont sélectionnés des raisins de nos vignes dans les collines de Conegliano dans la zone où la maturation est plus rapide grâce au climat moins rude. Les saveurs sont plus développés et il a un goût plus complexe.

Vendanges

Manuelle en cagette de 20 kg.

Vinification

Pressurage doux avec des pressoirs à vessie, décantation des moûts, fermentation à température contrôlée (18-20° C) avec des levures indigènes. Fermentation secondaire en autoclave, ou dans des cuves en acier inoxydable sous haute pression. Cette méthode est appelée "Martinotti", nommée d'après son inventeur en 1895 ; ou "Charmat", qui a développé et breveté plus tard cette méthode.

Conseils de dégustation

Excellent à l'apéritif, avec des soupes de légumes, des fruits de mer, des pâtes, risotto, les fromages frais et les viandes blanches.

Cépage

100 % Grela

Rendement

120 kg / ha

Leur site : http://www.gregoletto.it/ita/prodotti.php

Notre dégustation :

Robe très jaune pâle brillante. Bulles moins marquées que sur le vin précédent. Au nez, des âromes de pèche et de poire, ainsi que d'agrumes. En bouche, on retrouve la sensation sucrée vu que l'on est sur un extra dry et des arômes plus minérals. 

 

2

 

3) Champagne Brut Rosé

JANISSON BARADON ET FILS

Cépages

Pinot Noir et Chardonnay

Notre dégustation :

Robe rosée. Nez particulier qui ne laisse personne indiférent, qui n'est pas un mauvais gout contrairement à ce que certains pourraient croire mais que l'on retrouve dans des Champagnes de grandes Maisons comme le Champagne Ruinart. Arômes de sous bois en bouche et acidité. 

5

Posté par Passionnez à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 janvier 2014

Les différents cépages de la Maison de la Polyculture

Lors de notre visite à la Maison de la Polyculture, nous avons eu le plaisir de visiter la vigne pédagogique avant qu'elle ne soit vendangée et nous avons découvrir plusieurs cépages et les goûter.

L'Aubun

Plant de raisins noirs dont le Vaucluse est le berceau probable. Couvrant près de 5400 ha de vignobles vers la fin des années 90, sa culture est réduite à quelque 1400 ha au milieu des années 2000

La Californie et l’Australie comptent également de discrètes plantations. Dans le Var, le Lot-et-Garonne, le Gers, l’Ardèche et d’autres départements, l’aubun est autorisé, sinon recommandé.

Sa maturité de troisième époque promet des grappes de taille moyenne ou grande. Compactes et cylindriques, celles-ci portent des fruits promis à une vinification de moyenne qualité.

Assez alcoolique, le vin issu de l’Aubun est un rouge peu coloré. Après le débourrement, les sarments portent de jeunes rameaux couverts de voile cotonneux. Les jeunes feuilles sont jaunâtres et duveteuses. Les plus âgées présentent des limbes pubescents, cotonneux, comptant 5 à 7 limbes.

Aubun

 

Le Chasselas

D’origine suisse, le Chasselas est un cépage blanc très présent dans les vignobles européens. Il présente de grappes cylindriques compactes et des baies sphériques de tailles moyennes. La pellicule de ses baies passe du vert clair à une teinte jaune dorée, laquelle est tachetée de roux avec un bel ensoleillement. Cela lui vaut son surnom de chasselas doré. Ces couleurs peuvent toutefois varier selon les espèces.

La pulpe du chasselas est à la fois souple et juteuse. Le chasselas de Moissac est sans doute la variante la plus renommée en France. Le chasselas est mature dès la première époque. Sa cueillette se fait à partir du mois de septembre.

Ce cépage est surtout cultivé afin d’obtenir des raisins de table. Le vin qui en résulte peut être floral, fruité et doux, selon les régions. Il a une vertu apéritive. Plus il est conservé, plus ses arômes sont miellés et sa texture onctueuse. Ce cépage est particulièrement sensible aux gelées d’hiver, à l’oïdium, à l’excoriose, à l’eutypiose et au rot blanc. Il craint également le dessèchement de la raffle, les vers de la grappe ainsi que la carence en potassium.

Chasselas

 

L'Auxerrois

L’Auxerrois est un cépage blanc natif de Lorraine , qui se plait aussi en Alsace et en Val de Loire où il a pris son essor en 1950. Son nom viendrait des pépinières d’Auxerre où il a trouvé refuge pendant la guerre 39-45. Souvent appelé Pinot Auxerrois, il fait partie de l’encépagement des AOC Moselle, Alsace et Côtes-de-Toul. Il est aussi utilisé dans l’élaboration du Crémant d’Alsace.

Il ne faut pas confondre l’Auxerrois avec le Côt ou le Malbec, qui sont des cépages rouges de la région de Cahors et qui peuvent porter le même nom. Les grappes de l’Auxerrois sont de taille moyenne avec des petites baies. C’est un cépage semi-tardif dont les bourgeons ne sortent que si les températures sont bien au-dessus de 10°C.

Les vins issus de l’auxerrois se traduisent par de la finesse et l’acidité et des arômes subtils de fruits exotiques, de fruits et fleurs blanches. En France, il représente 1 600 hectares de production et quelques petites parcelles d’Auxerrois sont également présentent au Luxembourg, en Allemagne, au Canada et en Afrique du Sud (2 300 hectares au total).

Auxerrois

 

L'Aligoté

L’Aligoté est un ancien cépage bourguignon, (il porte différents noms en fonction des régions dans lesquelles il est cultivé : griset blanc à Beaune, giboudot blanc dans le Chalonnais ou encore troyen blanc dans l’Aube), principalement utilisé dans l’encépagement desBourgogne-Aligoté, des Bouzeron et des Crémant-de-Bourgogne.

L'Aligoté est un cépage blanc mi-fin, assez productif, qui donne des vins blancs clairs, acides, frais et légers. Une anecdote dit souvent que c'est un membre du clergé au nom de Kir qui lui donna ses lettres de noblesses en l’ajoutant à de la crème de cassis pour préparer un apéritif.

Produit sur plus de 1 600 hectares en Bourgogne, l’Aligoté s'est aussi exporté. Il est aussi cultivé en Europe de l’Est (Ukraine, Roumanie), en Californie, au Canada ou encore au Chili, cela représente plus de 20 000 hectares dans le monde.

Aligoté

Le Chardonnay

Le Chardonnay est un cépage blanc issu de la Bourgogne. Il est produit bien au-delà de sa région d'origine et bénéficie d'une renommée mondiale. Cépage star de Chablis, il est aussi utilisé dans les crus bourguignon, produit en Champagne et dans les autres régions vitcoles françaises.

Son raisin doré donne de grands vins blancs aux arômes variés aux notes d’agrumes, de fruits secs ou encore de brioche. Selon son origine de production et sa vinification, ce sont des vins qui peuvent se conserver quelques années.

Chardonnay

 

Le Chenin

Cépage phare de la Vallée de la Loire, le Chenin, aussi appelé Pinot de la Loire (Pineau). Il serait originaire de l’Anjou où il aurait été cultivé par les moines de l’Abbaye de Saint-Maur située entre Angers et Saumur dès le 6ème siècle.

Le Chenin est un grand cépage blanc qui se plait particulièrement sur les sols de craies appelés ici pierres de tuffeau qui ont servies à la construction des châteaux de la Loire. Ses grappes sont moyennes, assez compactes et ses baies plus ou moins petites. C’est un cépage précoce, qui résiste bien aux maladies. Le chenin a la particularité de pouvoir participer aussi bien à l’élaboration de vins blancs secs comme de vins blancs liquoreux ou encore de vins effervescents.

Parfaitement structuré par l’acidité, élégant, au nez et aux arômes complexes de fruits jaunes, de fruits secs, d’agrumes, de fleurs blanches, de miel… le vin issu du chenin est assez vif et nerveux, ce qui lui permet un bon potentiel de garde. Le chenin couvre environ 10 000 hectares en France, et il est très productif en Afrique du Sud où il couvre plus de 26 000 hectares.

Chenin

 

Le Gamay

Le Gamay est un cépage bourguignon qui existe depuis le 14ème siècle. Par peur d’une concurrence avec le Pinot Noir de Bourgogne, le gamay est finalement arraché et planté dans le Beaujolais, de Mâcon jusqu’à Lyon. Ces sols siliceux et granitiques lui conviennent parfaitement, et il donne ici le meilleur de lui-même. Mais il est aussi planté un peu partout en France comme en Lorraine, dans la Vallée de la Loire, en Bugey, en Savoie, en Auvergne.

C’est un cépage noir à jus blanc aux grappes et aux baies juteuses de taille moyenne. Le gamay est précoce et très productif et il a besoin d’être limité pour que la qualité l’emporte sur la quantité. La taille courte des sarments l’hiver et la densité élevée de pieds de vigne à l’hectare sont les méthodes qui lui permettent de produire des vins rouges très fruités, frais et gourmands. Egalement très remarqué en vin rouge primeur, le gamay donne des vins du cru du Beaujolais aux caractères et au potentiel de garde tout à fait intéressants.

Aujourd’hui, environ 36 000 hectares de Gamay sont cultivés en France dont 22 000 hectares en Beaujolais.

Gamay

 

Le Pinot Gris

Le Pinot Gris est un cépage gris muté du Pinot Noir. Il est originaire de Bourgogne où il est appelé Pinot-Beurot en référence à la couleur de la robe de bure grise des moines de la région. Installé en Alsace depuis le 17ème siècle, le Pinot Gris y était appelé Tokay jusqu’en 2007.

Cépage noble, le Pinot Gris est principalement utilisé dans l’encépagement des crus d’Alsace. Il est formé de grappes aux petites baies de couleur qui varie du rose au bleu gris. Le climat continental lui plait particulièrement bien car il résiste au froid l’hiver et aux gelées printanières. Ce cépage aime aussi les terres calcaires sèches et bien ensoleillées l’été. Le Pinot Gris se prête bien aux vendanges tardives ou à la sélection de grains nobles en fonction des années et de la concentration du taux de sucres dans les baies.

Les vins issus du Pinot Gris se distinguent par leur complexité aromatique de fruits blancs, de champignons, de miel, de vanille, de cannelle… et leur grande finesse. Dans la Vallée de la Loire, le Pinot Gris est utilisé dans les appellations Coteaux-d’Ancenis. Il y donne des vins secs ou moelleux à l’aromatique de poire et de pêche.

Pinot Gris

Le Pinot Noir

Le pinot Noir est un cépage rouge important en Bourgogne et en Champagne, et dont la renommée n’est plus à faire ! De grands vins tel que le domaine de la Romanée Conti élabore leurs vins à partir de ce fameux cépage, et en font un grand cépage.  

Bien vinifié, le Pinot Noir produit des vins rouges d’une très grande finesse, avec une vaste palette aromatique selon son avancée (fruits, sous-bois, cuir).

C’est également l’unique cépage rouge autorisé en Alsace. Le Pinot Noir se cultive difficilement au-delà de nos frontières même s’il connait un certain succès en Orégon aux Etats-Unis ou encore en Australie et Nouvelle-Zélande.

Pinot Noir

Le Pinot Blanc

Le Pinot Blanc est un cépage originaire de Bourgogne, muté du Pinot Gris. Aujourd’hui, il est installé en Alsace où il porte le nom de klevner quand il est assemblé à l'Auxerrois. Cépage courant, il entre dans l’encépagement de nombreuses appellations d’Alsace.

Le climat continental qui se traduit par des hivers froids et des étés chauds convient particulièrement au pinot blanc. Il est résistant au gel l’hiver et l’été, les racines puisent dans le sol chaud les minéraux dont elle a besoin. Ses grappes sont composées de petites baies à la peau épaisse et à la pulpe fondante qui produisent des vins fruités, épicés, équilibrés entre l’acidité et l’alcool.

Le pinot blanc est aussi utilisé pour les crémants et les mousseux. Très exploité en Italie où il représente presque 7 000 hectares, le pinot blanc est aussi présent en Allemagne, en Autriche, au Canada et en Afrique du Sud.

Pinot Blanc

Source : http://avis-vin.lefigaro.fr/connaitre-deguster/tout-savoir-sur-le-vin/guide-des-cepages/aubun

 

Le Seibel 5455 (hybride)

Le plantet ou seibel 5455 est un cépage hybride, croisement de seibel 4461 avec un hybride de vitis berlandieri et de Jacquez (hybride franco-américain, prohibé depuis 1935). On le doit à Albert Seibel (1844-1936), à Aubenas en Ardèche.

Il fut beaucoup planté  au moment de la reconstitution du vignoble après la crise du phylloxera et surtout entre les deux guerres. Les hybrides représentaient alors 25 % du vignoble français, se concentrant sur la façade atlantique, de la Loire aux Pyrénées. Le plantet à grosses grappes compactes et à petits grains noirs très pulpeux fut un bonheur pour les vignerons de tout l’ouest du pays.

Il ne demandait aucun traitement et ne craignait pas les gelées à cause de son débourrement tardif. Mais un seul bémol, son goût foxé ! Pour ceux qui le cultivent encore, il offre un vin parfumé, riche en alcool et en couleur, aux tannins plutôt discrets et à la bonne acidité. Il a servi surtout dans la production de vin de coupage. Certains vignerons disent que les hybrides ne doivent pas être travaillées comme les cépages classiques. Ainsi, une vendange en surmaturité permet d’obtenir des vins normaux sans arômes foxés. A maturité normale, le foxé prend alors le dessus. 

Seibel

 

 

Plan de la Vigne

Plan de la vigne

Posté par Passionnez à 18:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :